Mouvement intersyndical dans le réseau des Missions Locales

Mesdames, Messieurs, chers collègues,
Lors de la dernière séance de négociation sur les salaires en date du 14 novembre 2015, nous étions ressortis avec le sentiment d’une indifférence voire d’un mépris de son travail à la suite d’un énième gel des salaires.
 
Nous avons fait passer le message qu’une mobilisation générale devait se mettre en place pour non seulement dire le ras le bol des salariés mais aussi obtenir des avancées budgétaires concrètes et une modification forte de nos organisations de travail pour nous donner de l’air.
 
Au départ, nous voulions agir ensemble à partir du 16 novembre mais les attaques terroristes dans le Pays et la mise en place d’un deuil national de 3 jours imposaient une juste mise en veille de l’action revendicative.
 
Après le temps du deuil est venu ensuite le temps de la première analyse. Le Président de la République a, dans son discours au congrès, annoncé notamment le renforcement des moyens militaires et policiers nécessaire dans le contexte ainsi que le maintien de l’état d’urgence pendant 3 mois.
 
Les français ont le droit à la sécurité mais il faut aussi le pendant en termes de prévention, d’insertion et de vivre ensemble. Et lorsque nous voyons comment se porte notre réseau, on se dit que sans nous avec notre 1,4 millions de jeunes reçus, il sera impossible de prendre part à l’effort national pour que la jeunesse trouve sa place dans notre société.
 
L’intersyndicale Synami CFDT – CGT – FO – CFTC et CFE – CGC a décidé de lancer un mouvement autour d’une pétition nationale dont le lien est ci-dessous : https://www.change.org/p/monsieur-le-president-de-la-republique-monsieur-le-premier-ministre-madame-le-ministre-du-travail-monsieur-le-ministre-des-finances-mouvement-intersyndical-dans-le-r%C3%A9seau-des-missions-locales#petition-letter
 
Cette lettre pétition a été adressée au Président de la République, son premier ministre et les ministres du travail et des finances pour que nous soyons reçus en date du 28 janvier prochain, date d’une grève du réseau que nous appelons.
 
Signer cette pétition en masse aura aussi pour mission de mettre de la pression sur l’UNML notamment le 2 décembre 2015 où nous exigerons un changement d’attitude vis-à-vis de leurs salariés et que le calendrier des négociations sur les salaires soit rouvert.
 
Encore une fois, nous voyons bien que sans bruit, nos décideurs continueront à nous considérer comme des simples exécutants à leurs services et non au service des jeunes. Dans le lien ci-dessous, vous trouverez la lettre intersyndicale, le tract intersyndical et le visuel de ralliement RLB = Ras le Bol.

Twittez les, publiez les, envoyez les à tous vos contacts, affichez les dans vos structures, faites les passer à vos contacts Presse…. Nous allons faire de même pour que notre point d’orgue de fin janvier soit une réussite et que nos revendications communes soient entendues et concrétisées.

RAS LE BOL, la pétition est ici

Cette entrée a été publiée dans Synami. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *