Les Missions Locales : un réseau reconnu… mais qui manque d’oxygène !

Ils s’en sont tous(1) fait l’écho lors des 30 ans des Missions Locales à Lille en décembre dernier : les Missions Locales sont au cœur des politiques d’orientation, de formation professionnelle et d’accès à l’emploi des jeunes et sont en 1ère ligne pour apporter des réponses et relever le défi.
Et le travail ne manque pas !
« Contribuer activement à la réussite des emplois d’avenir et des contrats de génération en étroite collaboration avec Pôle Emploi, développer la relation entreprise, faire preuve de pédagogie auprès des collectivités et des associations, faire reculer les discriminations et jouer un rôle dans le combat pour l’égalité hommes/femmes, répondre à l’urgence sociale et traiter la précarité de certains jeunes, lutter contre le décrochage scolaire, aller chercher les jeunes qui ne demandent rien dans leur quartier… »(2)
Et tout ça, dans un esprit combatif et non résigné face à cette crise qui n’en finit pas…
A nous de démontrer à nos détracteurs que des acteurs privés ne feraient pas mieux (3), que notre sens de l’intérêt général est une force et que les résultats sont au rendez-vous !

Ouahhh !!!! Il a vraiment confiance en nous notre 1er Ministre !
Bon, en même temps, rien de très nouveau pour nous… c’est notre quotidien ! Si ce n’est, une fois de plus, un peu de pression supplémentaire…
Sauf que pour nous occuper de tout ça, on ne serait pas contre un peu de renfort !
Et pour une fois, du renfort qui vienne réellement et durablement soutenir nos efforts pour améliorer la qualité du service rendu.

Nos « collègues » de Pôle Emploi ont une nouvelle fois pu renforcer leurs équipes avec 2000 postes en CDI (en complément des 2000 postes déjà recrutés). La CFDT s’en félicite…
Mais voilà…en tout, 4000 postes… en CDI…

Et nous ????? Des CDD !!! Pour des dispositifs non pérennes qui vont demain s’arrêter, qui vont encore une fois nous obliger à recruter sur le mode du « stop and go » (donc précariser une fois de plus le cœur de notre métier), et tout ça, sans consolider nos budgets, ni combler nos déficits !
Face à la situation sociale, nous qui devons accompagner ces jeunes demandeurs d’emploi dans la globalité, nous aimerions autre chose que des compliments… Nous aussi, on veut renforcer nos équipes, nous aussi on veut des moyens supplémentaires !!! Et sans contraintes d’objectifs ou dispositifs… juste pour faire notre boulot dans de bonnes conditions.

De l'air !!!

Aujourd’hui, on fonctionne en guichet ! On n’a plus le temps de nous occuper de tous nos jeunes… Des porte-feuilles de 200 jeunes actifs… Quel sens cela a-t-il quand on sait que l’ANI (et donc les partenaires sociaux) prévoit 1 conseiller pour 40 jeunes ?!? Et ceux qui en subissent les effets sont évidemment ceux qui ont le plus besoin de nous… et de temps. Sauf que du temps, on n’en a plus! Il faut aller vite… Vite remplir des dispositifs pour vite les vider… Ceux qui ne sont pas assez rapides restent sur le bas côté ! On bosse à la chaîne, on enchaîne des entretiens qui ne doivent plus durer trop longtemps parce que les suivants attendent déjà ! Nos directions ne manquent pas de nous le rappeler et nous mettent suffisamment de pression comme ça !
Quand a-t-on finalement le temps de développer des projets ? la relation entreprise ? de travailler avec nos partenaires sur des situations compliquées ? Quand ??? Et ce P3 qui nous « bouffe » un temps monstre !!! On est devenu de vrais « agents administratifs »… On en espère presque que les jeunes ne viennent pas pour nous laisser le temps de nous mettre à jour… On marche sur la tête !

Nous voulons des renforts !!!!

Et maintenant qu’on a dit ça… qu’est-ce qu’on fait ?
On reste dans son coin à se plaindre que rien ne changera ? à subir cette pression d’objectifs et cette obsession du contrôle ? à venir bosser sans conviction en attendant de trouver mieux ailleurs ? à faire comme si de rien n’était ?
s'unirOu on s’engage, on s’unit, on échange, on agit ?!?
En région Centre, nous avons lancé une enquête sur les acquis sociaux dans vos structures… 42 réponses pour environ 400 salariés dans notre région !
Nous avons organisé des réunions d’informations syndicales dans plusieurs départements. 1 réunion annulée faute de participants !
On a tous la tête dans le guidon, mais si on ne la relève pas de temps en temps, on va finir droit dans le mur ou dans le fossé.

Il faut mutualiser nos forces !

Mais cela ne peut se faire qu’avec vous, vos adhésions, votre présence et votre participation aux actions menées par le Synami.

« Ensemble aujourd’hui, plus forts demain »

C’est bien plus qu’un slogan de notre équipe régionale, c’est vraiment une manière de penser et plus que jamais d’actualité.
Le Synami-CFDT est mobilisé et déterminé à se battre pour nos conditions de travail et le sens de nos missions.

On compte sur vous aussi !
Ne baissons pas les bras !

(1) Jean-Marc AYRAULT, 1er Ministre – Michel SAPIN, Ministre du Travail – Jean-Patrick GILLE, Président de l’UNML – Jean-Paul DUPRE, Président du CNML
(2) Extrait du discours de Jean-Marc AYRAULT, lors de l’installation du CNML le vendredi 26 avril 2013
(3) Les rapports de l’IGF et de l’IGAS parus en 2010 ont mis en évidence l’efficacité et la pertinence de l’action des ML
Cette entrée a été publiée dans Région Centre. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *